Demolition - Life.experiencer

Demolition - Life.experiencer

Comme promis il y a quelques jours sur mon compte Instagram, je vous parle du film Demolition que j'ai pu voir avec mon amoureux. Comme vous avez certainement pu le voir si vous avez lu quelques uns de mes articles, je marche essentiellement au coup de coeur : soit je suis totalement fan de quelque chose, soit je déteste (je m'efforce d'ailleurs de ne vous parler que de ce que j'aime totalement). Cette semaine, je suis totalement fan du film Demolition. J'ai adoré. Adoré, vraiment. J'ai trouvé ce film absolument magnifique, mon amoureux n'est pas vraiment d'accord avec moi, mais c'est mon avis personnel. J'ai trouvé que c'était un très beau film, même si objectivement il ne donne pas un très bon exemple (argument soulevé par mon amoureux pour m'expliquer pourquoi il avait aimé mais sans plus).

J'ai voulu comme la dernière fois vous donner le résumé proposé par le site Allociné, normalement leurs résumés sont très bien faits. Pourtant, ce n'est pas comme cela que j'aurai raconté le film : je vous donne donc le lien pour le trouver (ici), mais je vais vous raconter ma vision du film, comment je l'ai ressenti, et ce que j'ai trouvé important (pas de stress je ne spoile pas).

Demolition est l'histoire de Davis, un banquier d'affaire à qui tout sourit : il est beau, riche et a une femme aimante. Subitement, sa femme décède dans un accident de voiture. Alors qu'il est à l'hôpital et vient à peine d'apprendre la nouvelle, il essaye d'acheter quelque chose dans un distributeur, mais sa barre de chocolat ne tombe pas. Il écrit alors une lettre de réclamation à la compagnie détenant le distributeur, dans laquelle il livre des choses très personnelles, ses sentiments, etc. Un peu plus tard, il en renvoie une autre où il se livre encore plus, et encore une autre, et ainsi de suite. Il finit par attirer l'attention de la responsable du service clients, laquelle prend contact avec lui.

Le film Demolition porte ce nom pour une raison très précise, que je ne révèlerai pas ici. Elle n'est pas difficile à trouver et sautera aux yeux de ceux qui iront le voir.

En passant par des étapes de pure folie, ce film montre ce qu'il peut se passer dans la tête d'une personne après le décès d'un proche, et à quel point on ne réagit pas tous de la même façon à un même évènement, comment on se reconstruit, et comment les autres peuvent nous y aider alors même qu'ils ne s'en pensaient pas capables. Par certains côtés, il est très facile de s'identifier à Davis, qui se lâche totalement, et qui commence à s'en foutre de tout, il apprend à vivre différemment, très différemment, et pas tout le monde ne le comprend d'ailleurs.

Par exemple, la scène où il danse dans la rue est simplement magique (dernière photo en bas). J'ai adoré, elle montre vraiment à quel point il lâche prise, il laisse tout tomber et commence à vivre pour lui et non plus pour ce qu'on attendait de lui. C'est très cliché je sais, mais ça marche très bien sur moi en tout cas, et cette scène est tout simplement très belle à mes yeux (et très drôle en plus de ça). On peut aussi le voir quand Davis va parler au monsieur dans le train.

Enfin bref, je n'en dis pas plus, je vais finir par tout vous raconter ! Je recommande vraiment, mais il faut le voir avec ça en tête : comment se reconstruire après ça, comment appréhender un tel évènement. On peut très facilement se mettre à sa place et c'est tout ce qui fait le charme de ce film. Autre avantage non négligent : un Jake Gyllenhaal génial (je recommande aussi La rage au ventre) dans le rôle principal, accompagné par une Naomi Watts qui nous livre une bonne performence ; le réalisateur est celui qui a réalisé Dallas Buyers Club pour ceux qui l'ont vu.

 

Life.experiencer

Demolition - Life.experiencer
Demolition - Life.experiencer
Demolition - Life.experiencer

Demolition - Life.experiencer

Demolition - Life.experiencer

Demolition - Life.experiencer

Retour à l'accueil